mardi 6 septembre 2016

Bilan de mes lectures d'été



Lectures Romans été 2016


Je lis beaucoup et pendant l'été c'est encore pire ! J'ai décidé de vous faire partager mes lectures sur le blog car j'ai parfois un peu de mal à trouver de nouvelles lectures et je m'inspire beaucoup en suivant différents blogs à ce sujet. Je passe donc le relais à mon tour !

Je vais vous parler de 5 romans complètement différents :

Victoria Hislop : le fil des souvenirs

Ma note : 4,5/5

Victoria hislop Le fil des souvenirs

J'ai vraiment aimé ce livre que j'ai lu très rapidement. Je lis habituellement des romans historiques, j'aime apprendre et découvrir des pays lorsque je lis. Et là, cela a vraiment été le cas. J'ai découvert en détail l'histoire de la Grèce sur la période du début du siècle dernier.
C'est une belle fresque historique mettant en avant les nombreux flux de population que ce pays a connu, tout cela à travers la vie de plusieurs personnages très attachants. L'auteur sait décrire magnifiquement cette ville qui devient presque un personnage à part entière.

Je vous le recommande donc fortement notamment si vous souhaitez voyager en Grèce !

Par contre, j'ai lu également "La ville orpheline" du même auteur et je ne vous le recommande pas particulièrement. Il est, à mon avis, plus intéressant pour son contexte historique (l'île de Chypre dans les années 70) que pour la trame de son histoire.

Citation : 

"Cette rue qui passait pour pauvre au yeux des riches accueillait une communauté florissante. Vivre dans une telle proximité tendait à rendre les gens plus tolérants que l'inverse. Les enfants jouaient tous ensemble, chrétiens, musulmans et juifs ; et lorsqu'ils se poursuivaient autour de l'église voisine, des ruines d'une synagogue ou celle de l'un des nombreux minarets qui dominaient encore la ville, peu leur importait que ce soient des lieux de culte."


Markus Zusak : Le Messager

 Ma note : 2,5/5


Markus Zusak Le Messager


J'avoue que j'avais énormément aimé le premier roman de cet auteur : "La voleuse de livres" qui est un livre absolument magnifique. J'avais donc placé la barre plutôt haut pour ce nouveau roman et le coup de cœur n'est pas venu...

Le style d'écriture est très différente, ici, l'auteur a choisi de faire parler son personnage. Le style est donc plutôt brut et familier, rendant d'ailleurs ce livre très facile à lire.
Il y a beaucoup de bons sentiments (le personnage principal passe le roman à aider les autres) mais on se demande vraiment où veut en venir l'auteur. Le message est très positif mais n'est pas servi par l'intrigue du livre qui tombe un peu à plat.
Enfin, le "pourquoi de ces cartes" reste pour moi un mystère à la fin du roman ce qui me dérange fortement...

Citation : 

"La vie continue et, aussi longtemps que les souvenirs pourront manier une hache, ils trouveront toujours un endroit faible dans mon esprit pour s'y tailler un chemin."

Katarina Bivald : La bibliothèque des cœurs cabossés

Ma note : 4/5
Katarina Bivald La bibliothèque des cœurs cabossés

J'aime les livres qui parlent de livre et c'est bien le cas de celui-ci. Je me suis rapidement attachée à cette petite ville des États-Unis et à Sara le personnage principal.
J'aime assez l'idée qu'une simple librairie puisse sortir une petite ville de sa torpeur, que chaque personnage trouve le livre qui lui correspond. Ce livre est un petit cocon dans lequel on se sent bien.
Ce n'est pas de la grande littérature mais c'est bien écrit, c'est délicat et bourré de bonne référence littéraire ! Un vrai feelgood book comme je les adore.

Citation : 

"Quelle terrible prise de conscience : savoir qu'il y avait tant de livres qu'elle ne toucherait jamais, tant d'histoires qui se poursuivraient sans elle, tant d'auteurs anciens qu'elle n'aurait pas le temps de découvrir !"

Joël Dicker : Le livre des Baltimore

Ma note : 3/5
Joël Dicker Le livre des Baltimore

Encore une fois, le deuxième roman d'un auteur que j'ai déjà lu. En effet, j'avais beaucoup aimé "La vérité sur l'affaire Harry Quebert", et j'avais envie de me replonger dans l'écriture de Joël Dicker. Nous suivons donc le même personnage principal mais dans une histoire complètement différente, l'histoire de sa famille. Cela donne un roman sur un style moins polar que le premier, mais plus sur le mode saga familiale.
L'auteur sait nous tenir en haleine avec l'attente d'un drame dont il nous parle dès le début du roman, c'est là, je pense, tout son art. Les personnages sont de plus tous très bien construit, nous les découvrons petit à petit notamment dans la deuxième partie du livre.
J'ai aimé ce livre même si je reste un peu déçue, il y a certaine longueur et il reste un goût un peu fade lorsqu'on l'a fini...

Citation : 

"Dans vingt ans, les gens ne liront plus. C'est comme ça. Ils seront trop occupés à faire les zozos sur leurs téléphones portables. Vous savez Goldman, l'édition c'est fini. Les enfants de vos enfants regarderont les livres avec la même curiosité que nous regardons les hiéroglyphes des égyptiens. Ils vous diront :"Grand-père, à quoi servaient les livres?" Et vous leur répondrez : " A rêver. Ou à couper les arbres, je ne sais plus." 


Isabel Allende : Mon pays réinventé 

Ma note : 2,5/5

Isabelle Allende Mon pays réinventé


J'adore l'auteur, je lis très régulièrement ses romans depuis mon gros coup de cœur pour "La maison aux esprits". Une balade au Chili avec elle me tentait donc grandement !
Je suis pourtant très déçue par ce livre. Je ne suis pas très familière avec les biographies, je n'en lie que très peu.
Je me suis sentie complètement perdue dans cette histoire, Isabelle Allende ne suit pas réellement de plan, les événements s'enchaînent sans logique et des pans entiers de sa vie sont absents. J'ai l'impression de ne pas mieux connaître l'auteur mais d'avoir seulement entraperçu son Chili idéalisé.

Citation : 

"En Amérique Latine circule cette histoire : Savez-vous pourquoi il n'y a pas de coups d’état militaires aux États-Unis ? Parce qu'il n'y a pas d'ambassade américaine."